C'est quoi l'hypnose ?

Hypnotiser ... Ce simple mot évoque des fantasmes les plus farfelus les uns que les autres. Mais comment, le praticien fait-il pour aider notre esprit à retrouver la paix ? En fait, il façonne un chemin jusqu'à notre « inconscient », à qui il va parler directement.

Petite explication pour mieux comprendre : la conscience se caractérise par notre état de vigilance au quotidien. C'est elle qui nous permet de raisonner, de comprendre les choses que nous voyons, entendons, etc. Lorsque nous sommes pleinement réveillés, nous sommes conscients. A l'inverse, l'inconscient se compose de souvenirs plus ou moins enfouis, de rêves, d'intuitions, d'émotions... Il se manifeste, entre autres, pendant les périodes de sommeil, sous forme de rêves.

Pour accéder à cet inconscient, le thérapeute vous conduit dans un état de transe. Pas de panique ! Non le patient ne s'endort pas, n'est pas pris d’agitations, ses yeux ne sortent pas de ses orbites et il ne se met pas à prononcer des paroles incohérentes, tout en se prenant pour une poule. Non, l'état de transe est beaucoup moins spectaculaire et plus simple que cela. En fait, nous le ressentons tous les jours et même probablement plusieurs fois par jour, sans même s’en rendre compte. L'état de transe désigne tout simplement ce moment où votre attention est totalement centralisée sur un point précis, au point d'en oublier tout ce qui vous entoure. Ce peut être le cas, par exemple, lorsque vous êtes absorbé dans la lecture d’un livre, devant un feu de cheminée, en regardant au travers de la vitre d’un train vers le paysage qui défile. Le rôle du thérapeute est donc de vous aider à vous détacher de cet état de conscience en vous amenant vers cet état hypnotique. Plus votre état de transe est profond, plus il sera facile d'accéder à votre inconscient.

 

Différentes techniques que je peux utiliser pour vous emmener dans cet état hypnotique.

La méthode la plus simple est celle de la suggestion, directe ou indirecte. C'est tout simple. Pendant la période d’accès à l’inconscient, le thérapeute formule une phrase du type "En sortant d'ici, vous n'aurez plus aucune envie de fumer, cela vous répugne." Version indirecte : "Je me demande combien de temps cela va vous prendre pour abandonner la cigarette, qui vous donne mauvaise mine, le souffle court, alors que vous respireriez tellement mieux sans tabac. Vos performances sportives s'en trouveraient améliorées." Directe ou indirecte, le praticien choisira notamment en fonction de la personnalité du patient.

La dissociation est également très utilisée. Elle consiste à « penser » à deux choses à la fois. Cela nous arrive au quotidien, lorsque l'on fait machinalement quelque chose et que notre esprit vagabonde pendant ce temps-là. Le thérapeute va se servir de cet état pour nous faire observer les choses de manière plus objectives. Par exemple, je permets au patient de voir son double en effet miroir, qui va l'aider à faire une action, qui peut être difficile à exécuter de manière consciente.

Les techniques de régression. Elles consistent à faire "remonter dans le temps" le patient, pour ressortir des souvenirs. Attention, cette méthode est utilisée avec précaution. D'abord, parce qu'elle peut faire ressurgir des souvenirs qu'on avait voulu oublier pour de bonnes raisons. Ensuite parce que la mémoire étant ce qu'elle est, elle peut tout à fait faire remonter de "faux" souvenirs, constitués d'une partie de réalité et d'une partie d'imaginaire. Cette technique est surtout utile pour se connecter à des souvenirs positifs, afin de les faire remonter, et ainsi les accueillir comme des apprentissages déjà acquis, donc comme des ressources positives.

L'hypnose métaphore consiste à raconter une histoire qui vous donne le dénouement de votre situation, un peu à l'image des contes pour enfants, qui permettent de faire passer de nombreux messages par le biais des histoires en apparence anodines. Par exemple : c’est l’histoire d’un petit canard qui ne voulait pas quitter sa maman pour vivre seul de belles aventures …

Le travail du thérapeute consistera à se servir de cette capacité à transformer les souvenirs pour en modifier un mauvais par un bon, afin de vous libérer d'une phobie, par exemple. Rassurez-vous, vous n'aurez pas complètement oublié ce qui vous est arrivé, mais si la thérapie fonctionne, vous n'éprouverez plus les mêmes émotions à l'évocation de ce souvenir.

Le travail sous Hypnose Ericksonienne se fait toujours de manière bienveillant vers le patient, avec un regard et une analyse de la situation dans le plus grand respect de la personne.

« Vous ne contrôlez pas le comportement d'une quelconque autre personne. Vous apprenez à le connaître, vous aidez les patients en l'utilisant, vous aidez les patients en les dirigeants de telle façon qu'ils rencontrent leurs besoins; mais vous ne travaillez pas avec les patients pour atteindre vos propres buts. Le but est leur bien-être, et si vous réussissez à obtenir leur bien-être, vous touchez directement votre propre bien-être. » Milton Erickson